A propos des Sandales

Mama Praïa c’est la conception inversée. Pour chaque bride, je pars à la recherche de la perle rare dans différentes ressourceries ou invendus de maisons de mode francaise. Chacune de ces brides coup de coeur se reincarne, suite à un long travail en une paire de sandale en cuir. Chaque paire nécessite 1 mètre de bande. #upcycling

De cette manière, les modèles sont en édition limitée et production constante. C’est pour cela, qu’il faut pour certains modèles, passer «précommande». Première arrivée, première servie ! Attention, ce procédé a un prix : le temps. Il faut généralement compter un mois d’attente entre la commande et la réception de cette dernière. #slowfashion 

Les sandales sont réalisées dans un petit atelier crétois, à la main, avec une grande attention pour le détail. Ainsi, à mon échelle, je permets à un savoir-faire local de perdurer. #artisanat

Mama Praïa se définit comme une marque éco-responsable. Les brides ne nécessitent pas de production et le tannage du cuir des semelles est végétal. Il n’y a pas de saisons ou de soldes car le prix est juste et le produit n’a pas vocation à se démoder. #antifashion

Pour pouvoir vous proposer des sandales artisanales à prix doux, elles sont uniquement vendues en ligne sur : mamapraia.com. Ainsi nous faisons l’impasse sur les marges de la distribution classique. #circuitcourt

Chaque pied gauche, côté du coeur, est frappé d’une baigneuse dorée, le symbole Mama Praïa. C’est celle qui s’élance vers l’avant, qui n’a pas peur de rien, qui voyage. Un peu vintage car elle est nostalgique du temps d’avant, du fait main et des petites entreprises familiales. #mamapraia

La créatrice

Une journée de trop passée derrière un ordinateur, une voix douce me dit de reprendre ma liberté. Je décide de mettre les voiles en solo pour l’artisanat. Je pose finalement ma machine à coudre dans le monde de l'upcycling.
De là bas je vogue entre les sandales et les ceintures. De brocante en brocante je cherche la perle rare comme on chercherait le plus beau coquillage de la plage. Je le refaçonne, lui donne une nouvelle vie. De mon ile j’envoie chacune de mes trouvailles; je voudrais que chaque colis soit comme une carte postale que l’on reçoit et qui pimente une journée.

Marie

Ecrivez-moi !